Fete de l'Humanité Samedi 26 Mai

Publié le par Didier

 FETE DE L'HUMANITE 25 26 27 MAI Villenave d'Ornon 

 Programme de Dimanche 

Débats Dimanche 27 mai 
11 h
, Village de Bordeaux « Sauvons les services publics et la Poste » avec Vincent Maurin et des syndicalistes de la Poste de Bordeaux.

14h30, Espace Débats « Quel avenir pour la gauche ? » avec des responsables politiques, syndicaux et associatifs.

16h, Meeting avec les candidats au Législatives,en présence d’Olivier Dartigolles, porte parole du PCF.

Concert Grande scène 
moustaki.jpg
Georges MOUSTAKI 17h
 

----

DSCF0011.JPG

 Vincent Maurin et Fabien Gay
Candidats du PC et du collectif antilibéral Bordeaux Nord 
1ère Circonscription de la Gironde
(à droite et à gauche de Michel Dubertrand secrétaire fédéral du PCF)

à la fête de l'Humanité  

 Programme de Samedi 

Débats Samedi 26 mai 
14h30
, Village de Bordeaux « L’immigration en débat » avec le Réseau Education Sans Frontières qui partagera une table « info-pétition » avec l’ASTI.
15h, à Espace Débats « 50 e anniversaire du Traité de Rome », animé par Michel Hilaire, conseiller général, avec Francis Wurtz, député européen et d’autres personnalités politiques et associatives.
17h, Espace Débats « De nouveaux droits pour les salariés : handicap ou atout pour l’entreprise ? » animé par Julien Ruiz, avec Céline Simon, secrétaire de Comité d’Entreprise, Cathy Daguerre, membre du Conseil d’administration d’EDF, représentante du personnel, Francis Wilsius, secrétaire du CE de FORD.  

Concerts 
ADN, 21h00. 

Rachid TAHA , 22h30.
rachidtaha.jpg

 

Publié dans Huma

Commenter cet article

madau 29/05/2007 15:10

    La fête... et après ?    Vendredi pour "monter" les stands, c'était chaleur d'orage, épaules nues, la presque canicule! Le lama du petit cirque n'avait pas l'air heureux, et nous étions encore dans l'espoir du week-end à venir. Oui, en ce môment on vit un peu au jour le jour. Alors le soir après l'effort on a mangé des moules frites, essayé la cafetière qui s'obstinait à nous recracher du jus de chaussette et sans vouloir jouer les oracles on avait bien l'impression que ça commençait mal.    Samedi l'ambiance était à la pluie au vent et autres intempéries. Pour ceux qui nous voient déjà morts il y avait de belles photos de désespérance à faire. Didier, lui, a su trouver le bon angle pour fixer l'image de nos deux candidats de la première circonscription. C'est fou ce qu'on peut chanter,  et rire sous la pluie.    Dimanche il faut se résigner, le ciel n'est pas avec nous. On aurait mieux fait de garder nos prêtres ouvriers-syndicalistes-communistes qui auraient pu prier pour le beau temps! Au stand des livres, vent d'est, d'ouest et de partout nous bousculent. Il faut voler au secours des éditeurs invités et on finit par en rire. Le lama du petit cirque a l'air d'aimer la pluie, il est heureux. Le chapiteau du grand débat est plein, on a ouvert les parapluies. On s'en fou du temps, on veut parler politique! On veut parler de l'avenir de la gauche. A seize heures le miracle a eu lieu : Moustaki est arrivé sur scène(plus agé qu'avant c'est vrai mais un grand musicien n'est jamais vieux) et le ciel s'est ouvert sur un grand soleil et on a chanté avec lui on a chanté avec lui un oeillet rouge à la main. Oui, je sais je suis une rêveuse, une utopiste. Je vais continuer à voter rouge, c'est sûr!   Lundi, ils nous ont fait le coup du lundi de Pentecote gommé. Moi j'aimais bien que les fêtes païennes se mêlent aux fêtes religieuses pourvu qu'on soit ensemble et je dis que tout n'est pas perdu.   Mardi, ce soir on va chez Vincent, demain on distribue au marché. Increvables, ces cocos! madau de caudéran   C'est bizarre, tout le monde me dit que ce n'était pas un temps à mettre un chien dehors, et moi j