Cessez-le feu au Liban et en Palestine

Publié le par Didier

Le PCF 33 appelle, samedi 29 juillet à 18h00, place Jean Moulin à Bordeaux, au rassemblement initié par la LDH Talence sur la situation au proche orient 
 -------------
ARRET DES BOMBARDEMENTS, DE TOUTES LES OPERATIONS MILITAIRES, ET PROTECTION DES POPULATIONS.
------------

Liban : imposer le cessez-le-feu

Le Parti communiste exprime sa profonde émotion et sa consternation devant l’escalade de la violence à Gaza et au Liban.

Les bombardements intensifs d’infrastructures civiles ont fait plus de 380 victimes innocentes, dont de nombreux enfants, et des centaines de blessés. Le peuple libanais, qui a déjà connu plus de 17 ans de guerre, est à nouveau pris en otage. L’ampleur des destructions ramène le Liban plus de 20 ans en arrière.

Les communistes expriment donc leur solidarité à l’égard du peuple libanais et des Français vivant aujourd’hui au Liban.

La France appelle aujourd’hui, par la voix de son gouvernement, à un cessez-le-feu sous conditions.

Exiger un cessez-le-feu et organiser un corridor humanitaire est une bonne chose. Mais dans la lignée des positions américaines et israéliennes, on ne peut laisser imposer des conditions, à savoir le désarmement unilatéral du Hezbollah, pour obtenir l’arrêt des hostilités. Une telle position n’est pas à la hauteur de la gravité de la situation et ne permettra pas d’arrêter les violences et les bombardements.

Le désarmement du Hezbollah ne peut être que le résultat d’un consensus inter-libanais.

C’est d’ailleurs ce que proposent la quasi totalité des forces politiques du Liban ainsi que le gouvernement de ce pays.

En outre, au vu des profonds liens d’amitié existant entre la France et le Liban, au vu de l’ampleur des destructions là bas, le gouvernement ne peut pas laisser Israël détruire ce pays sans réagir !

Il faut exiger, comme l’a fait Marie-George Buffet mardi à Matignon devant Dominique de Villepin, un cessez-le feu sans conditions. Et pour cela :

- imposer l’arrêt immédiat des bombardements et des incursions israéliennes au Liban et en Palestine.

- L’arrêt de tirs de roquettes du Hezbollah et du Hamas. Effectuer un échange de prisonniers. Toutes les personnes «soldats israéliens, élus et ministres palestiniens» détenus dans le cadre de cette crise doivent être libérés sans conditions.

- Garantir le respect absolu des conventions de Genève et du droit humanitaire. La sécurité des missions humanitaires et des secours d’urgence doit être garantie.

- Exiger le retrait des troupes israéliennes de Gaza et du Liban. Une force internationale sous l’égide de l’ONU devrait être chargée de faire respecter le cessez-le-feu et de sécuriser la zone.

Au-delà d’un cessez-le feu, il est urgent de se mobiliser pour réunir les conditions d’une paix durable au Proche-Orient. Le défifi posé à la communauté internationale est considérable. La France et ses partenaires européens doivent être à la hauteur et faire preuve d’initiatives. Une conférence internationale, dans le cadre de l’ONU doit être convoquée pour obtenir et garantir des avancées décisives :

- La mise en oeuvre d’un nouveau processus de règlement politique du conflit israélo-palestinien. Pour cela, il faut tout de suite rétablir les financements internationaux de l’autorité palestinienne. L’objectif est d’aller vers un règlement global comprenant la création d’un Etat Palestinien dans les frontières de 1967, la sécurité pour tous, la libération de tous les prisonniers palestiniens et libanais en Israël.

- La garantie d’une pleine souveraineté libanaise où seul un Etat démocratique et non confessionnel puisse disposer de la force armée. Seul un accord politique par consensus inter-libanais doit permettre l’obtenir le désarmement du Hezbollah

- La définition dans le cadre de l’ONU des conditions régionales de la sécurité et d’un désarmement multilatéral, notamment nucléaire, impliquant tous les pays concernés y compris l’Iran et Israël.

Publié dans Manif Bordeaux

Commenter cet article

JAMEUVE 01/12/2006 16:09

 
 
 
 
Cher Camarade,
 
Je m'appelle Alexandre et je suis un sympathisant de gauche. Je viens de reçevoir dans ma boite mail ce courrier electronique. Je suis stupéfait de voir que l'UMP s'amuse a faire des mailing sauvages. Je vous transmets la date et l'heure de cette réunion, publique. Je compte y faire un tour ... pour une fois qu'il y a un proche de Sarko qui est là ... profitons en pour lui dire ce que nous pensons de son chef. Qu'en pensez-vous ?
 
A mercredi peut être ?
 
Alex.
 
 
 
 
------------------------------------------------------------------------------------------------
FEDERATION DE LA GIRONDE UMP
 


 

1ère circonscription                     Section du Canton de Caudéran
 


 


 


 


 

                                                                                                                      Bordeaux le 28 novembre 2006
 


 


 


 


 


 

            Chers Amis,
 


 

            Dans le cadre de nos réunions mensuelles nous vous proposons de nous retrouver le :
 

           
 

Mercredi 6 Décembre
Au Restaurant « LE BAN DES VENDANGES »
172, rue Jules Ferry 33200 BORDEAUX
           

 


 

Pierre LOTHAIRE , Adjoint au Maire et Conseiller Général
Nous accueillera à partir de 19 heures

 

 Cette rencontre aura pour but de faire vivre le débat en invitant les participants à l’expression tout en tenant compte de  la sensibilité de chacun.
 


 

            Nous aurons le plaisir de recevoir à cette occasion :
 

           
 

Nicolas FLORIAN, Secrétaire Départemental UMP, représentant officiel de Nicolas SARKOZY en Gironde

 

            Nous évoquerons avec lui les grandes orientations du projet législatif UMP  ainsi que les 18  Conventions, mais aussi les thémes de campagnes de N.Sarkozy dont il est un proche

 

            cette soirée  se poursuivra, si vous le désirez, par un repas convivial (17€)  sur place. Merci de            bien vouloir  réserver auprès de votre déléguée au plus tard le 4 décembre.

 

            Nous comptons sur votre présence,
            Bien cordialement.

 


 

                                               Cosette FOCH                                             Jean-Hervé CIRON
                                               Déléguée de Canton                                              Délégué de Circonscription