au marché du dimanche matin

Publié le par Madeleine dite Mado ou Madau

Au marché du dimanche matin

A Eysines commune frontalière de Caudéran, il y a, c'est sûr, une atmosphère plus joyeuse qu'au marché du mercredi à Stéhélin. Il y a des fleurs pour les amoureux... et pour les bouquets des solitaires. Il y a des légumes de saison et des agrumes venus d'ailleurs. Il y a des gateaux au miel et du pain frais  Il y a, il y a... tout ce que l'on trouve au marché. Mais il y a aussi, nous avec nos tracts et nos Huma, nous et les gens qui nous parlent, ou qui disent merci mais refusent notre papier. Et puis, il y eut ce fameux dimanche où notre joie d'être ensemble et notre bonne humeur étaient tellement communicatives que les gendarmes qui tournaient en rond dans leur voiture de service (normal quand on fait le tour d'une place, on tourne en rond) ont trouvé notre présence suspecte.  "vous distribuez quoi ? ça c'était pour les copains d'ATTAC) Vous vendez quoi ? (ça c'était pour nous)  C'est interdit ! (ça c'était pour nous et pour tous les vendeurs d'Huma de France, des rues, des places et des quartiers ) Il aurait fallu ne pas répondre, baisser la tête,  ranger notre bonne humeur, nos journaux et nos tracts au vestiaire de la résignation. Didier a dit "ça fait cinquante ans que je vend l'Huma (là il exagère ! ou alors il ne fait pas son âge) Marie Jo, élue d'Eysines a aussi parlé et s'est retrouvée convoquée à la gendarmerie ce fameux dimanche après-midi. A Eysines, malgré un vent à vous arracher les bonnets, les casquettes et les cheveux, le dimanche suivant, il avait des fleurs, (normal c'est le printemps) du pain, du vin, et tout ce qui se mange, et il y avait nous, Didier, Marie-Jo, Emile, Mado, Josette, Hubert, Nico, Michel...et nos tracts. A Eysines, le dimanche suivant, il faisait un temps de soleil et ciel d'été, un temps à jeter les lainages et les manteaux aux poubelles, il y avait nous encore et ... les autres (Gilbert de la clé des ondes qui distribuait du Besancenot). Sympa, on n'est pas fachés.

Notez sur vos agendas, Marie George,  (un peu perdue de vue à la télé !) sera au palais des Congrès samedi 10 mars. Alors on se retrouve là-bas. A samedi. Mado

Publié dans Résistance

Commenter cet article

Didier 05/03/2007 21:58

C'est vrai que le retour du beau temps le Dimanche nous donne envie d'aller chercher quelques fruits, quelques huîtres, de vendre l'huma et de distribuer le tract du meeting du 10 mars au marché. C’est important le « temps », on a senti tout de suite les gens plus souriant plus ouvert moins Télé que lors de nos dernières sorties. (Y aura jamais d’élections l’été car y a plus d’élection sans Télé) Beau temps donc, rencontres et débats dans la rue, en publique, c’en était trop pour la maréchaussée et l’on se serait cru au marché de Brive La Gaillarde, sauf qu’elle n’était pas mal inspirée mais bien inspirée des textes en vigueur. Contrôle du contenu des tracts et interdiction de pratiques coutumières vieilles de plus de 100 ans et interdites seulement sous l’occupation (et peut être dans d’autres périodes tout aussi reluisante) La vente militante de « l’Humanité Dimanche » sur la voie publique. On nous l’a admonesté, il fallait que cela se sache. Didier