mai sous la pluie

Publié le par Madau

Vert muguet...comme l'espoir ou la peur!

Le printemps d'avril se prenait pour un été, pourtant au premier mai il faut s'attendre à tout. Parapluies et pieds dans l'eau, syndicalistes, politiques (pas tous) et autres fous, se sont trempés jusqu'aux os pour dire et dire encore le monde qu'ils veulent et celui qu'ils ne veulent pas. Marcher sous les banderolles ou juste à côté, c'est bon pour la santé (la preuve, malgré la saucée, même pas un rhume) c'est bon aussi pour les retrouvailles fraternelles. "Bonjour, comment ça va ?", la formule habituelle avec un petit rajout : "Alors, dimanche, t'en penses quoi ?"Jamais on n'a autant parlé politique au point d'en oublier la vente des vignettes de la fête de l'Huma. A propos de muguet, je parie que les journalistes ne parleront du PCF que pour sourire du courage des vendeurs de muguet. Pas étonnant qu'ils s'étonnent : "Ah, vous existez encore ?"Madau

Publié dans Manif Bordeaux

Commenter cet article