Se souvenir !

Publié le par Madau

Chaque année l'hommage aux résistants de Caudéran morts en déportation rassemble de moins en moins de personnes.

Pas de militaires, pas de musique, juste une sono pour la déclaration et des extraits sans paroles de la Marseillaise et du chant des partisans.

Après la cérémonie officielle les 14 communistes présents sont allés déposer un bouquet sur la plaque de la rue qui porte depuis peu le nom d' Andrée Tamisé une jeune communiste morte en déportation à 21 ans.

Publié dans Hommage

Commenter cet article